Patrick Bruel a surmonté cette phase d’agonie à Los Angeles, où il a été aperçu, alors que l’on pensait auparavant qu’il souffrait de la même maladie que Florent Pagny.

Ici Paris affirmait à la mi-septembre que toutes les célébrités étaient atteintes de la même maladie.

« Ils sont affligés de la même chose terrible ! Huit mois après que le diagnostic du cancer de la chanteuse a été révélé au public, Patrick Bruel et Florent Pagny ont interprété la chanson « remarque la publication dans son article paru le 22 septembre.

La personne qui partagerait la vie de Clémence, une belle brune qui a travaillé dans la communication pendant 27 ans, serait « au bout du rouleau ».

Ici Paris poursuit en disant : « Il est épuisé, le dit, et ne parvient pas encore à mesurer la profondeur du mal ni ses répercussions. »

Ce n’est pas au cancer qu’il est fait allusion dans les pages intérieures comme étant le mal ; c’est plutôt « la rumeur ».

La phrase « C’est une maladie insidieuse qui crée des préjudices, pousse les couples à divorcer, brouille les amis et blâme les innocents » vient de la phrase « C’est une maladie insidieuse qui… »

Cependant, dans le dernier épisode de Closer, Patrick Bruel ne semble pas être aussi torturé qu’avant et semble même sourire alors qu’il roule dans un véhicule de course qui coûte plus de 350 000 euros.

« Patrick a pu établir son style de vie américain en achetant une maison dans la communauté aisée de Pacific Palisades et en achetant une automobile décapotable anglaise. Avant d’aller chercher Léon au lycée français, tel un père modèle, le chanteur de 63 ans a fait un détour par la plage de Santa Monica pour une promenade en solo, casquette vissée sur la tête, le long des rouleaux de l’océan Pacifique. Avant d’aller chercher Léon à l’école française, comme un père modèle « C’est clair à ce sujet.