Une terrible rumeur concernant la mère de Patrick Bruel circulait depuis quelque temps. Un journal a rapporté qu’elle était décédée. Le chanteur a été pris au dépourvu et pris au dépourvu.

Une belle amitié

L’amour de Patrick Bruel pour sa mère, Augusta Kammoun, n’a jamais été voilé. Elle a toujours placé sa famille en premier, même à l’âge de 86 ans.

Patrick Bruel, à l’âge d’un an, a été abandonné par son père, et sa mère en a assumé la charge. Jeune institutrice, elle a choisi de quitter l’Algérie et de résider en France.

Elle a épousé un médecin après l’avoir rencontré. Ainsi, son fils a pu grandir dans un environnement chaleureux et aimant. Le chanteur a un lien extraordinaire avec sa mère.

Mais ne vous inquiétez pas, elle se porte à merveille. En effet, comme le révèlent nos confrères de France Dimanche, le chanteur a frémi d’effroi pour sa mère de cœur, Monique Le Marcis.

Cette dernière a par exemple contribué à populariser Patrick Bruel, mais aussi Julio Iglesias et Jean-Jacques Goldman. En diffusant ses enregistrements alors qu’il n’en était qu’à ses débuts.

Patrick Bruel reçoit une nouvelle dévastatrice

L’ancien directeur des programmes de RTL, âgé de 63 ans, a été victime d’une épouvantable rumeur. Selon un site internet, elle serait décédée. Patrick Bruel est bouleversé par cette nouvelle et contacte Jean-Jacques Goldman.

Ce dernier a annoncé à deux mains le décès de Monique Le Marcis. Cette terrible rumeur ne trompe cependant pas Jean-Jacques Goldman. Pour en avoir le cœur net, il appelle la principale intéressée.

Elle lui répond, à son grand soulagement. Elle lui annonce qu’elle se porte fantastiquement bien. Choqué par cette annonce, l’ancien directeur se demande pourquoi les médias l’ont si vite enterrée.

Une chose est sûre : Patrick Bruel a été surpris par la nouvelle. Et pour cause, il considère Monique Le Marcis comme la mère de son cœur. La nouvelle de sa disparition l’a bouleversé.

Heureusement, l’ancienne directrice se porte bien, plus par peur que par blessure. Si elle a connu ce métier, c’est grâce à Monique Le Marcis, mais c’est aussi grâce à sa mère, Augusta Kammoun.

Vous avez détruit ma carrière.

Sur le plateau de C à vous le 5 septembre, Patrick Bruel a déclaré que sa mère ne voulait pas qu’il fasse carrière dans le football. Patrick Bruel dit : « Et un responsable de la sélection de l’INF [Institut national du football] à Vichy. » Et j’ai été approché à l’époque pour devenir membre de cette organisation.

Elle vous oriente vers une carrière professionnelle. Ma mère a convoqué une réunion de famille et a déclaré : « Non, les études d’abord. » Mais ce n’est pas tout.

Selon Patrick Bruel, sa mère avait moins peur du théâtre et du cinéma. Malgré cela, il a avoué sur le plateau de C à Vous qu’il aurait aimé faire une carrière dans le foot.
Mais c’est vrai que je me suis tourné vers ma mère lorsque Louis Fernandez a marqué son penalty lors de la Coupe du monde 1986.