Ce qu’il faut savoir sur les possibilités d’un prochain confinement.

Covid-19: Le “médecin-chef” de la Macronie, comme le surnomme désormais le Parisien, a décidé de mettre les points sur les “i”. En effet, les Français sont nombreux à vouloir savoir s’il faut ou non espérer éviter un énième confinement.
Covid-19: Récemment, le chef de l’État a pris la décision de ne pas reconfiner l’ensemble du territoire français. Pourtant, tous les indicateurs en provenance des hôpitaux semblaient mauvais. Pourquoi, alors que l’idée de reconfinement était dans les têtes de nombreuses personnes proches du gouvernement, Emmanuel Macron en a finalement décidé autrement ?

Les Français ont en effet échappé de justesse à un 3ème confinement qui aurait pu avoir lieu juste avant les vacances scolaires. Mais après quelques rebondissements, l’équipe gouvernementale a changé son fusil d’épaule. Car pour tenter d’endiguer cette épidémie de Covid-19, le Chef de l’Etat a préféré miser sur un couvre-feu instauré désormais entre 18h et 6h du matin partout en France métropolitaine.

Depuis vendredi 29 janvier, le Premier ministre Jean Castex a même annoncé que les hypermarchés (dont la superficie dépasse 20 000 m²) n’ouvriraient plus leurs portes au public à partir de dimanche 31 janvier.

Le gouvernement espère ainsi freiner l’étendue de l’épidémie grâce à ces mesures plutôt que de recourir à l’impopulaire reconfinement. Par ailleurs, le confinement a un coût économique et psychologique pour tout le monde. Mais il est crucial de prendre des mesures face à la circulation des nouveaux variants dont on ne mesure pas encore l’impact à l’heure actuelle.

Olivier Véran veut “rendre des libertés aux Français”

Ainsi, Olivier Véran tient à rappeler que le pays doit avant tout éviter une nouvelle catastrophe sanitaire et protéger les personnes les plus fragiles grâce aux efforts de tous.

Mardi 9 février 2021, France Info invitait le ministre des Solidarités et de la Santé à s’exprimer sur la question. Mais Olivier Véran a alors surpris les journalistes en déclarant qu’il était “possible qu’on (la France, ndlr) ne soit jamais reconfinés”. “Je souhaite qu’on puisse le plus tôt possible rendre des libertés aux Français. Le confinement n’est pas un choix de facilité et de sécurité, c’est un choix de nécessité quand la situation épidémique nous échappe. Ce n’est pas le cas.”, a-t-il ensuite ajouté.

“Chaque semaine que nous gagnons sur le confinement, c’est une semaine de libertés supplémentaires pour les Français“, a-t-il ensuite fini par conclure.

Malgré cette annonce, le moral des Français est au plus bas. Les étudiants peinent à s’acheter à manger. Au sein de la rédaction nous, on a beaucoup de peine pour eux. Le seul espoir qui maintient debout reste la campagne de vaccination. Mais celle-ci n’avance pas très vite.

Covid-19: La lenteur de la campagne de vaccination

Olivier Véran assure pourtant que l’objectif sera bientôt atteint. Ainsi, “entre 3,5 et 4 millions de personnes (seront) vaccinées d’ici la fin du mois” de février. Olivier Véran annonce ce chiffre officiellement sur France Info. Mais il reste difficile pour les Français de prendre rendez-vous. Le Ministre de la Santé en est bien conscient. “Jusqu’ici nous sommes complets jusqu’à la fin du mois de février, de nouveaux créneaux s’ouvriront au mois de mars. Si d’ici là nous recevons de nouvelles doses, ce que j’espère, nous ouvrirons de nouveaux créneaux.”, a-t-il en effet reconnu au micro de France Info.

“On est complet jusqu’à la fin de février.”

“On est complet jusqu’à la fin de février, des créneaux vont être ouverts au mois de mars”, a-t-il cependant indiqué. Quant au principal intéressé, il a reçu sa première injection du vacin contre le Covid-19 lundi 8 février. Ce jour-là, 2 109 641 Français avaient reçu au moins une dose du vaccin. Plus précisément : 1 866 091 personnes avaient reçu la première injection. 243 550 étaient totalement vaccinées.

Même si ce 3ème confinement n’est pas à l’ordre du jour, le Premier Ministre Jean Castex a conseillé fortement de recourir au télétravail. En effet, il faut encore fournir des efforts pour limiter la circulation du virus. Les Français doivent garder “la plus grande prudence“, d’autant plus que les vacances scolaires vont provoquer de nombreux allers et venues dans tout le pays !