Dans L’amour est dans le pré, l’étape du portrait est déterminante. Hélas, pour ce participant, tout ne va pas se passer comme prévu.

Gros buzz pour L’amour est dans le pré !

Cette séquence est déjà mythique

Pour la production de M6, le moment était tellement unique qu’il est impossible de le couper au montage. L’an passé, alors que Jean-Claude avait proposé de prendre un bain de minuit dans un jacuzzi, sa chute mémorable était devenue la vidéo la plus vue sur la Toile. Pourtant, avec le recul, l’ancien candidat de L’amour est dans le pré estime que la situation a joué en sa faveur. En effet, en cette période sanitaire compliquée, mettre un peu de baume au cœur aux Français était le plus beau des cadeaux. Alors même s’il n’a pas rencontré la perle rare, on se souviendra longtemps de sa participation. Pour revoir la scène dans son intégralité, nous vous propose de consulter cette archive.

Aussi, il y a quelques heures, la nouvelle cuvée de L’amour est dans le pré va créer le fou rire du public. Tout d’abord, ce sont les parents d’Hervé. Bien que très gentils, leur manière de s’exprimer face à Karine Le Marchand va créer un buzz retentissant. D’un côté, il y a ceux qui pensent que cette famille est attendrissante. Et de l’autre, il y a ceux qui préfèrent critiquer leur manière de s’exprimer ou même leur accent. Pourtant, les téléspectateurs vont vite se rendre compte qu’il ne suffit pas d’habiter une région spécifique de France pour se tromper. nous vous dit tout !

Un beurre-quoi ?

Franck a eu plusieurs vies. En effet, avant de participer à L’amour est dans le pré, l’homme nous raconte son parcours atypique. D’abord sous-officier de l’Armée de terre, il n’a pas supporté longtemps cette vie stricte et stressante. Dès lors, lorsqu’il a l’opportunité de changer de vie, il se jette à l’eau mais sans passer par des périodes de remise en question. De plus en plus de Français ne supportent plus leur choix professionnel initial. Empêtrés dans la routine, ils aspirent à la tranquillité et de la sérénité. En quittant l’atmosphère de guerre au profit des espaces verts, Franck a réalisé son rêve…enfin juste après son “beurnoute” !

Alors qu’on commençait à avoir les yeux embués de larmes, le mot de Franck a réveillé nos zygomatiques à l’insu de son plein gré. Depuis cette minute, les internautes s’en donnent à cœur joie. Tous taquinent le candidat sur cet écart de langage. Le mot dépression ne semble pas assez fort pour exprimer la douleur de ce passage à vide. Mais qu’attend l’Académie Française pour trouver une équivalence dans la langue de Molière ? Affaire à suivre…