Encore meurtri, Sébastien va se confier comme jamais face aux caméras de L’amour est dans le pré. Aussi, il espère bien corriger le tir.

Sébastien a des remords

Un parcours en dents de scie

Il suffit que Sébastien parle de son parcours professionnel pour que nous se rende compte de l’impensable. Pour se prouver qu’il en était capable, Sébastien a dû redoubler d’efforts. Même si son entreprise de glaces fonctionnait, il a tout quitté sur un coup de tête…ou plutôt à cause d’une promesse faite à son grand-père. En reprenant la ferme familiale, il est reparti de zéro. Pendant cinq ans, il ne pense et ne vit que rentabiliser cette nouvelle activité. L’homme n’est pas seul. Le trésor de sa vie, son petit garçon qu’il aime tant, il a besoin de lui ! Et la réciproque est vraie.

En coulisses, la mère du petit souffre en silence. Elle est malheureuse et ne trouve pas les bons mots pour faire comprendre la situation à Sébastien. En tout cas, force est de constater, qu’il n’est pas à l’écoute. Donc, elle prend les devants et décide de le quitter. Avec le recul, il se remet en question et brise le silence sur cette blessure qui le hante encore. “Elle me disait que je n’étais pas assez présent. Je pense qu’elle avait raison. Aujourd’hui, je relativise plus.”

Y’a pas que le travail dans la vie !

Pour faire table rase de ce passé douloureux, il prend les choses en main. D’abord, il transmet son savoir agricole à son petit homme devenu grand. Et ça tombe bien puisqu’apparemment il met du cœur à l’ouvrage. Pourtant, pour l’entourage de Sébastien, il est grand temps qu’une femme vienne mettre des couleurs dans son exploitation. Après tout, il est comme tout le monde, il a besoin de sentiments pour se sentir exister ! Néanmoins, il précise que son fils est le centre de son univers. Si aujourd’hui, il en a la garde exclusive c’est parce qu’à la naissance, il a pleuré de joie “pendant quinze jours ou trois semaines”

Sébastien est conscient de ses fêlures et de ses contradictions. C’est pourquoi, il va résumer la situation de cette manière. “J’ai besoin d’être aimé pour avancer. C’est un peu mon carburant” Alors est-ce que cela va suffire à convaincre des téléspectatrices de lui écrire une jolie lettre ? Même s’il a des doutes sur la finalité de cette affaire, il espère vraiment que sa perle rare va se manifester. Depuis autant de saisons, nous sait à quel point le duo Cupidon / Karine Le Marchand fonctionne à merveille ! On a hâte de savoir la suite !