Mark McGee, chauffeur d’UPS à New York, avait déjà vu le berger allemand attaché à un pieu lors de ses déplacements. Au fil des mois, il avait pris l’habitude de passer devant la maison de campagne de Carl Pritchard et avait remarqué que le chien avait été laissé dehors dans le froid.

En l’examinant de plus près, Mark s’est rendu compte que la patte de l’animal avait été blessée, comme si elle avait été « arrachée », ainsi qu’il l’a décrit à la station de télévision WTEN à Albany. « J’ai dû y regarder à deux fois », a-t-il dit. « On dirait que vous croyez que je plaisante. » Mark a rapporté l’abus à la SPCA de Susquehanna, Animal Cruelty Task Force, et ils ont rapidement découvert l’horrible vérité sur cette histoire.

Les vétérinaires ont réalisé que l’explication la plus probable était que le chien, qui s’appelait Zoé, l’avait mâchée en raison de la douleur causée par une tumeur non traitée.

Comme l’a rapporté la police de l’État de New York dans un post sur Facebook, « […] elle a été trouvée sans nourriture ni eau, vivant dehors dans une caisse en plastique avec du foin à l’intérieur ». Stacie Haynes, directrice exécutive de la SPCA de Susquehanna, a conduit Zoé directement à l’hôpital vétérinaire de Cornell. « C’est là que nous avons trouvé les radios montrant des os dans son estomac et c’est pourquoi nous pouvons supposer sans risque qu’elle a mangé sa patte », a déclaré Stacie Haynes à WTEN.

Après le traitement, l’organisation a eu recours aux médias sociaux pour faire connaître les conséquences des terribles traitements subis par Zoé. « Nous partageons ces photos explicites et son histoire parce que nous voulons attirer l’attention sur le fait déplorable que des animaux comme Zoé souffrent dans nos communautés et que nous avons besoin de votre aide pour combattre les traitements inhumains envers les animaux », ont-ils écrit. L’organisation a inclus des photos de la patte avant gauche de Zoé, qui avait été complètement rongée, avec seulement un moignon ensanglanté restant.

Ce ne sont pas seulement les sauveteurs d’animaux qui ont été bouleversés par la cruauté et la négligence apparentes de la part du propriétaire ; les vétérinaires qui ont soigné Zoé ont été tout aussi scandalisés. Le Dr Joan Puritz de la clinique vétérinaire d’Oneonta, qui a également soigné Zoé, a déclaré à l’AP : « La patte était probablement blessée et elle essayait de s’en occuper elle-même […] Je n’ai jamais rien vu de tel. »

Plus ils se penchaient sur la situation de Zoé, plus les vétérinaires se rendaient compte du risque que représentait l’opération de la patte ; on a découvert qu’elle était anémique avec un souffle au cœur, ce qui, à son âge, faisait de l’anesthésie une option potentiellement mortelle. De plus, ils ont découvert une excroissance graisseuse dans son épaule, que le chauffeur de l’UPS avait déjà remarquée, et ont craint qu’elle ne soit cancéreuse.

Elle s’est révélée bénigne, mais Stacie Haynes a déclaré à station de télévision WTEN : « Il faut quand même l’enlever, car elle s’est déplacée de l’épaule à la poitrine et se trouve autour des artères. » Malgré ses épreuves, l’esprit empreint de gentillesse et d’amour de Zoé a rapidement conquis tous ceux qui l’ont soignée.

Zoé a réussi à s’en sortir grâce à une opération, surprenant tout le monde avec son rétablissement rapide. Non seulement ils ont eu la confirmation que sa croissance n’était pas cancéreuse, mais la SPCA a pu annoncer une excellente nouvelle : « Elle va maintenant vivre une vie gâtée en paix avec sa famille d’accueil, qui va bientôt l’adopter », ont-ils expliqué sur leur page Facebook.

Bien que Zoé ne récupérera jamais la patte qu’elle a perdue, elle aura un foyer aimant pour toujours où elle sera traitée comme elle le mérite. Quant à son ancien propriétaire, il a été accusé par la police de l’État de New York d’avoir torturé et blessé un animal, de ne pas lui avoir fourni une nourriture adéquate et de ne pas avoir fourni un abri approprié à un chien laissé à l’extérieur.

La SPCA espère que cette affaire révoltante, qui a une fin heureuse, fera prendre conscience à tout le monde des abus qui se produisent autour d’eux et qu’ils feront exactement ce que ce chauffeur d’UPS a fait : si vous voyez quelque chose, dites-le.