Aide: 2020 terminé, 2021 n’est pas mieux. Les variants du coronavirus inquiètent. Pour les plus précaires, c’est le coup de massue. À moins que…

Coronavirus : ce coup de pouce financier auquel personne ne s’attendait !

Aide: Un moral en berne

Depuis un an, la planète est morose. En effet, depuis l’apparition des premiers cas de coronavirus, nul ne sait pas comment nous allons pouvoir révéler la tête. Hôpitaux débordés, faillite des commerces, des générations d’enfants traumatisées et sacrifiées… Pour la rédaction de nous, la liste des maux bien trop longue. Connue pour son système d’aide à l’emploi, la France ne laisse pas tomber ses entreprises. Depuis un an, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire et ses collègues du Travail font beaucoup d’efforts pour accompagner les personnes en difficultés. Mais est-ce que cela va suffire ?

Bien entendu, le débat sur les commerces non-essentiels a fait couler beaucoup d’encre. Du reste, les Français n’ont pas supporté que les autorités sous-estiment leur activité professionnelle. Dès lors, un vent de révolte souffle parmi la population. Alors qu’un vaccin arrive, le scepticisme domine. Sera-t-il suffisamment pour lutter contre les variants du coronavirus ? De plus, le temps avec lequel il a été conçu inspire la méfiance de certains. Ils ne privent pour élaborer et partager leurs théories sur les réseaux sociaux. Alors, court-on au désastre économique et psychologique ?

Un cas d’école

Préoccupée par la situation, la ministre du Travail prend les choses en main. Après avoir consulté Jean Castex, Elisabeth Borne fait une annonce fracassante dans les Echos. Elle propose “l’instauration d’une aide exceptionnelle” Voici comment elle détaille son projet. Ce versement de presque 1 000 euros arrive dans un contexte difficile. Dédiée à ceux “qui travaillaient significativement avant la crise même si elles alternaient période de travail et de chômage”, elle semble tomber à pic. En tout, elle chiffre au moins 400 000 personnes concernées par cette mesure d’urgence absolue.

Pour la dispatcher, Elisabeth Borne fait confiance à Pole Emploi. Censée redonner un peu le moral et surtout la motivation pour retrouver un travail, le versement de cet aide est prévue pour la dernière semaine de février. Et vous, qu’en pensez-vous ? Êtes-vous satisfait de la politique du gouvernement ? Jamais la philosophie du “quoiqu’il en coûte” n’aura été autant d’actualité. D’ailleurs, elle fait le débat parmi les partenaires sociaux. Tout le monde aimerait retrouver la vie d’avant, celle sans le port du masque ou les gestes barrières. Courage. Le président Macron estime qu’il y aura assez de vaccins pour ceux qui le souhaitent et que nous arriverons à enrayer le coronavirus. Affaire à suivre…