La perte d’un être cher est une épreuve difficile à supporter et à accepter, à fortiori lorsque cette personne occupe une place importante dans le quotidien. Faire le deuil peut être facile pour certains mais pénible pour d’autres. Pour cette femme de 86 ans qui venait de perdre son mari, il était inconcevable qu’elle vive un instant sans lui et a décidé de le rejoindre dans l’au-delà sans plus tarder.

Le deuil du conjoint est particulier. Il faut y faire face et accepter la disparition du couple. Les années de mariage durant lesquelles les deux partenaires partagent la naissance des enfants, l’amour, la joie et le malheur ne peuvent pas être effacées du jour au lendemain, mais la mort de l’autre vient y mettre un terme. Chose que Kathleen Atkins n’a pas supporté à la mort de son mari Raymond, comme relayé par le journal britannique Mirror.

Kathleen et Brian ont vécu une grande histoire d’amour. Source : Mirror

Raymond et Kathleen : une grande histoire d’amour

Le couple a vécu 70 années de mariage en Virginie, pleines d’amour et de joie. Ils ont vu grandir leurs quatre enfants et assisté à la naissance de leurs six petits-enfants et 17 arrière-petits-enfants. Le couple incarnait une histoire d’amour digne d’un conte de fée. Le couple aura tout vu ensemble, du bonheur à vivre leur amour jusqu’au terrible défi du cancer qu’ils ont dû affronter.

En effet, le sort a fait que Raymond tombe gravement malade et soit victime d’un cancer du poumon. Après deux années de lutte à l’hôpital contre cette maladie, la santé de Raymond n’a cessé de se détériorer. Il a décidé de rentrer chez lui pour être aux côtés de sa femme et fêter leurs 70 ans de mariage. Mais quelques jours plus tard, Raymond meurt à 90 ans, dans son sommeil aux premières heures du matin. Ce fut un jour funeste pour toute la famille et surtout pour Kathleen qui demeurait inconsolable, ne supportant pas la disparition de l’homme qu’elle a aimé plus que tout au monde.

Le couple a fêté ses 70 ans de mariage. Source : life.gomcgill

« Je ne vais pas le laisser mourir seul »

Kathleen a décidé que la mort ne les séparera jamais. Après le décès de son mari, Kathleen était tellement accablée par cette séparation qu’elle a annoncé à sa fille qu’elle n’allait pas le laisser mourir seul. Elle s’allongea à côté de lui et quitta ce monde à son tour, quelques minutes plus tard. Et moins d’une heure après, les enfants ont perdu leurs deux parents en même temps.

Leur fils déclare : « Ils ne voulaient tout simplement pas partir chacun de son côté…ils ont tout enduré ensemble, ils ne voulaient pas être séparés. C’est un conte de fées dans tous les sens du terme ».

Les clés d’un mariage heureux

Être marié n’est pas facile tous les jours. Le mariage implique la tolérance et l’acceptation de l’autre et parfois des sacrifices et des concessions pour être heureux. Erica MacGregor, psychologue, explique que dans toute relation, il y a des hauts et des bas. Et dans un mariage heureux, les deux partenaires écoutent le point de vue de l’autre et lorsque les disputes déraillent, ils savent quand s’arrêter et les réparer. De son côté, Suzann Pileggi Pawelski, co-auteur du livre Happy Together, déclare à ce propos qu’il ne faut pas compter sur le partenaire pour qu’il nous complète. Nous devons être épanouis et nourrir nos propres intérêts avant de s’ouvrir à un partenaire potentiel. Mais il est toutefois nécessaire de partager des expériences et des moments heureux ensemble afin de renforcer les liens, ajoute Pawelski. Il s’agit tout simplement de savoir s’amuser ensemble.